Historique

 

Dommartin hier et aujourd’hui

Le nom de Dommartin est d’origine laine, il est formé avec le nom de son saint patron : Martin. Plusieurs variantes on été utilisées au cours de siècles : Dominus Martinus (Dominus signifiant Seigneur). Dammartin, Dan Martin, Dompmartin, puis Dommartin pour arriver au nom employé actuellement.

Le hameau de Gollencourt est situé au Sud-Ouest de Dommartin aujourd’hui, nommé allée des sous-bois (rue de la salle polyvalente). Ce hameau s’écrivait différemment : Golencourt en 1101, Golancourt en 1105, Gollencourt en 1178, d’origine plus ancienne que le village actuel, la population y était plus importante à cette époque.

Il existait une maladrerie à Dommartin, sous le règne de Saint Louis (XIIIe siècle).

Durant la guerre de Cent Ans, le village a beaucoup souffert.

Le blason populaire était <<Chès  têtes à l’évent>> ; on pourrait traduire par légèreté d’esprit…

Les habitant sont appelés les Dommartinois et les Dommartinoises.

Le recensement à Dommartin-Gollencourt en :

  • 1836 : 375 habitants
  • 1882 : 316 habitants
  • 1911 : 252 habitants
  • 1921 : 227 habitants
  • 1936 : 251 habitants
  • 2012 : 390 habitants

On compte à ce jour, cinquante et un enfants de moins de 11 ans et trente-huit personnes âgées de 69 ans et plus.

L’ancienne église

Elle était située dans le cimetière, elle datait du XIIIe siècle. En 1827, la commune a entrepris de gros travaux de restauration, car la nef s’écroulait. Malheureusement elle n’ a pas pu être sauvée les vibrations des trains entraînant la chute rapide du chœur. En 1865, une enquête publique est organisée pour la construction d’une nouvelle église (actuelle). Monsieur Barré, le maire de l’époque, fait don du terrain à la commune. Il y a une polémique avec les habitants, ils ne sont pas d’accord pour la construire plus proche encore de la voir ferrée. Le préfet donne son aval pour la construction; les travaux commencent donc cette même année.

En 1968, elle est rénovée par des séminariste-lazaristes encadrés par les pères Lamerand et Jacquemin. Les beaux vitraux d’art sont réalisés par cette équipe sur place à même sol, les statues son retirées, l’intérieur de l’église devient plus épuré. Malheureusement les quatre vitraux du chœur peint par le père Jacquemin (un artiste) n’ont pas résisté au temps.

La gare de Dormmartin-Remiencourt sur la ligne Paris-Amiens

L’apparition des chemins de fer a déchaîné l’enthousiasme des foules. Le premier train d’essai est parti de Paris le 15 février 1846, les voyageurs pouvaient aller d’Amiens à Paris en 4h40 en payant 12,50 euros en 2e classe. Aujourd’hui  des adultes et de nombreux jeunes prennent le train pour Amiens.

La salle polyvalente

Un concours national de jeunesse et sport a permis à la commune de gagner la salle après cinq ans de procédures et de dépôt de dossiers, dans le cadre d’une opération appelée <<1000 clubs >> . Les habitants étaient très heureux; seulement… ce bâtiment est arrivé dans la commune en pièces détachées (années 1976-77).

Les villageois ont mis toute leur énergie à construire cette salle, ils se sont retrouvés régulièrement pour venir à bout des 5 800 boulons… le maçon, l’électricien et toutes les personnes de bonne volonté, tous bénévoles…Elle sortait enfin de terre avec ses formes bien particulières.

Elle a été ouverte au public en 1978. La commune vient de la rénover, elle est utilisée aujourd’hui pour toutes les activités de la commune et des associations.